Partagez !
Share On Facebook

Tai Chi Chuan Bruxelles / Lie Tseu

 

 

 

Peinture sur soie à l’encre monochrome,  début Yuan (13e/14e)

 

 

Extrait de

Les pères du système taoïste, de  Léon Wieger S.J (1856-1933)

 

 

Alsacien protestant converti au catholicisme, médecin d’abord, ensuite ordonné père jésuite et du même coup envoyé missionnaire en Chine en 1887, où il mourra, Leon Wieger devint, par la force des choses et par goût, sinologue. Pas vraiment éclairé, comparativement à d’autres qui lui sont contemporains où seront postérieurs (Demièville dit de lui : « il poussait le zèle du néophyte jusqu’à l’étroitesse d’esprit et ne manquait pas une occasion d’exprimer son dédain ou son ironie à l’égard des ‘païens’ chinois.. ») il n’en demeure pas moins que l’œuvre ethnographique, linguistique et de traduction de Wieger est considérable et qu’il peut être compté parmi les pères de la sinologie moderne dans la mesure où ses travaux procèdent d’une connaissance profonde de la langue et de la culture chinoises…

 

En tout cas, ses traductions de Lie Zi (Lie Tseu) 列子 (et des autres) sont dans le domaine public, ce qui nous convient. Cet extrait-ci vient d’un chapitre que Wieger nomme « Génèse & transformations ». Nous ne savons pas à quoi cela correspond dans les textes attribués à Lie Tseu. En tout cas, nous aurions mis un « s » à « Génèse », également.

 

Sur Lie Zi (Lie Tseu), suivez le lien….

  

 

 

Comme Lie-tzeu, qui se rendait dans la principauté de Wei, prenait son repas au bord du chemin, quelqu’un de ceux qui l’accompagnaient ayant vu un crâne séculaire qui gisait là, le ramassa et le lui montra. Lie-tzeu le regarda, puis dit à son disciple Pai‑fong :

 

 

Lui et moi savons que la distinction entre la vie et la mort n’est qu’imaginaire, lui par expérience, moi par raisonnement. Lui et moi savons, que tenir à la vie et craindre la mort, est déraisonnable, la vie et la mort n’étant que deux phases fatalement successives. Tout passe, selon les temps ou les milieux, par des états successifs, sans changer essentiellement.

 

Ainsi les grenouilles deviennent cailles, et les cailles deviennent grenouilles, selon que le milieu est humide ou sec. Un même germe deviendra nappe de lentilles d’eau sur un étang, ou tapis de mousse sur une colline. Engraissée, la mousse devient le végétal ou‑tsu, dont la racine se convertit en vers, les feuilles se changeant en papillons. Ces papillons produisent une sorte de larve, qui se loge sous les âtres, et qu’on appelle K’iu‑touo. Après mille jours, ce K’iu‑touo devient l’oiseau K’ien‑u‑kou, dont la salive donne naissance à l’insecte seu‑mi. Celui‑ci se change en cheu-hi, en meou‑joei, en fou‑k’uan, (toutes formes successives d’un même être, dit la Glose). Le foie du mouton se transforme en ti-kao. Le sang de cheval se transforme en feux follets. Le sang humain se transforme en farfadets.

 

La crécerelle devient faucon, puis buse, puis le cycle recommence. L’hirondelle devient coquillage, puis redevient hirondelle. Le campagnol devient caille, puis redevient campagnol.

 

Les courges, en pourrissant, produisent des poissons. Les vieux poireaux deviennent lièvres. Les vieux boucs deviennent singes. Du frai de poisson, sortent des sauterelles, en temps de sécheresse. Le quadrupède lei des monts T’an‑yuan, est fécond par lui-même. L’oiseau i se féconde en regardant dans l’eau. Les insectes ta‑Yao sont tous femelles et se reproduisent sans intervention de mâle ; les guêpes tcheu‑fong sont toutes mâles et se reproduisent sans intervention de femelle.

 

Heou‑tsi naquit de l’empreinte d’un grand pied, I‑yinn d’un mûrier creux. L’insecte k’ue‑tchao naît de l’eau, et le hi-ki du vin.

 

Les végétaux yang-hi et pou‑sunn, sont deux formes alternantes. Des vieux bambous sort l’insecte Ts’ing‑ning, qui devient léopard, puis cheval, puis homme. L’homme rentre dans le métier à tisser (c’est‑à‑dire que pour lui, le va-et-vient de la navette, la série des transformations recommence). Tous les êtres sortent du grand métier cosmique, pour y rentrer ensuite

 

 

Print This Post Print This Post Email This Post Email This Post

Autres cours au Dojo

Articles & Textes

Stages !!!

Partagez !
Share On Facebook

 

Suivez le lien pour connaître les dates des stages 2016/17…